Par les routes

Projet d’adaptation

Je suis en écriture de l’adaptation de Par les routes de Sylvain Prudhomme publié aux éditions l’arbalète Gallimard, prix Femina 2020.

FICTION LM. EN ECRITURE

Produit par Bizibi
Emmanuel Agneray


Synopsis

Nour vit à Arles avec Guillaume, un homme qu’elle aime malgré ou peut-être précisément parce qu’il part souvent en voyage en stop pour quelques jours : il est une sorte d’aventurier des bords de route, animé d’une soif intarissable de rencontres. Ensemble, ils ont un fils de huit ans, Augustin. Un jour, l’ancien meilleur ami de Guillaume, Sacha, devenu écrivain, sonne à leur porte. Cela fait des années qu’ils se sont perdus de vue. Sacha vient de s’installer dans la ville. Il tombe d’emblée éperdument amoureux de Nour. Après ces retrouvailles, Guillaume se met à partir de plus en plus souvent et de plus en plus longtemps. Comme si l’arrivée dans leur vie de cet ami pouvait autoriser un départ définitif. Comme si Sacha allait pouvoir prendre une place laissée progressivement vacante. Jusqu’à ce que Guillaume disparaisse pour de bon. Nour décide alors de partir par les routes à sa recherche dans l’espoir sinon de le retrouver, du moins de tenter de le comprendre.


Est-ce qu’il y a un moment où l’on a dépassé cette frontière au-delà de laquelle on ne devient plus, on est ? Où inscrire encore la possibilité d’un devenir ? Le quotidien peut-il offrir la possibilité de s’inventer encore ou est-il nécessaire pour cela de partir « par les routes », de s’aventurer hors de nos zones confortables, et alors, jusqu’où ?

« le monde est grand et pour les êtres de notre espèce il y a toujours un coin » – Sylvain Prudhomme, Par les routes

Images 2 et 5 ©Charles Mamarot 3 @Gummo