Joie. Après 4 ans d’écriture, de réécriture, depuis le tout premier synopsis envoyé à la résidence Ecran Libre, un passage par le Boost Camp, des soutiens de plusieurs régions en développement, celui psychologique et critique de nombreux copains et de ma productrice engagée et tenace, Colette Quesson, l’aide structurante de trois consultant.e.s (Anne-Louise Trividic, Clara Bourreau, René Ballesteros) : nous avons donc obtenu le graal pour tout premier film, l’Avance sur recettes.

Zone libre deviendra donc un film.
Entrouvrir une zone libre de cinéma. D’où penser le monde. Ce n’est pas là qu’on le changera mais au moins oui penser.

Cette phrase de Rosa Luxemburg qui résonne avec le projet :
« Nous sommes campés sur nos défaites mais nous ne pouvons renoncer à aucune car de chacune nous tirons une part de notre force et de notre lucidité. »

Zone libre. Un long-métrage produit par A perte de vue et les films d’Antoine.