Image Image Image Image Image

07

Déc

Des projections en décembre

Tata è super erou se rendra en Espagne, au Festival Internacional de Cortometrajes de Aguilar de Campoo, et au Festival Jeunes Bobines – Lans en Vercors. 

Et « Ma maison » sera projeté à Nantes dans le cadre des programmations « courts toujours » proposées par les films du funambule : 13 décembre, au Concorde, 20H45

 

19

Août

Summer 2018

Cévennes. On pourrait dire qu’on fait des repérages. Mais en vrai c’est les vacances.

 

30

Mai

En juin, petites ailes dans le dos malgré le poids des ans

On a vieilli (c’est arrivé soudainement à la fin du mois de mai) mais…

« Tata e super erou » ira en juin au festival de Contis (prog 4 de la compétition) et au festival du film court en plein air de Grenoble en juillet. Ce film a été fait avec trois bouts de ficelles, une toute petite équipe, du matos tenant dans le coffre d’une Scénic et des habitants de Slon (Roumanie) lors d’une résidence proposée par Méta Cinéma.

Et il y a eu des aides à la production pour mon projet de moyen-métrage « Eva qui n’avait plus que douze ovules ».

30

Avr

Sélections festivals

  • Tata è super erou
    au festival Plein la bobine fin mai et à Short to the Point (Roumanie)
  • Ma maison
    Ouchy film award (Lausanne)

 

09

Avr

Printemps tardif

« Nous ne cherchons plus à prendre le pouvoir et les moyens de production entre nos mains. Nous préférons nous exténuer dans des projets alternatifs qui permettraient de construire une vie juste dans une fausse vie, et pour cela nous avons perdu le courage et la force de tout vouloir. »

Thomas Ostermeier, le théâtre et la peur

 

20

Fév

Sur Jet FM, dans l’émission de cinéma « les voyeuses »

et en compagnie d’Estelle Robin-You des films du balibari, nous avons parlé d’écriture de films, de films à venir ou à sortir, de films de femmes et de femmes tout court, ce qui faisait un bien beau programme. Merci encore mesdames les voyeuses !

ici pour écouter ou podcaster

 

13

Fév

Eva réécriture

Un moyen-métrage de fiction.

J’ai travaillé avec le collectif de comédiennes BRUT-E  pendant deux jours sur le projet : elles ont lu, improvisé… je les ai filmées. 5 comédiennes qui jouent tous les rôles pour éprouver les enjeux d’une séquence, essayer des tons, un développement inattendu. D’habitude on ne fait ça qu’au dernier moment, quand le scénario est déjà trop écrit, très écrit et encore quand on a le temps de faire des répétitions. Là, l’idée c’est de nourrir les possibles du film, hors de toute contrainte de production.

Eva

07

Fév

Aide au développement du CNC pour « été 81 »

Et nous poursuivons la réécriture, avec la scénariste Clara Bourreau comme consultante.

Veillons à ne pas épuiser tout ce qu’il y a d’un peu trouble et insaisissable dans un désir de film.